Activités, Bien-être, minimalisme, Parentalité Bienveillante

Ralentir pour mieux vivre: la tendance slow life avec les enfants

Est-ce que tu as l’impression de:

  • Courir tout le temps après le temps?
  • De toujours penser à l’étape suivante plutôt que de vivre ton moment présent?
    De ne pas avoir le temps de prendre du temps avec tes enfants, pour jouer, pour parler, pour lire des livres?
  • D’enchaîner les tâches « obligatoires » (repas, lessives, transports, etc) sans jamais avoir de temps pour toi et pour ta famille?
  • D’être toujours en train de dire à tes enfants « dépêche toi! »?

À l’heure où le slow living fait de plus en plus parler de lui, j’ai envie de te parler de rythme avec les enfants.

Nous n’avons pas ici de rythme soutenu. Ma fille n’allant pas en garderie, nous prenons notre temps le matin, enchaînons souvent sur une activité ou jeux libres, préparation du dîner ensemble, sieste, etc. Les étapes se suivent lentement et je dois dire que c’est bien agréable.

Cependant ce n’est pas le cas de tout le monde et j’ai pu expérimenter également la course du matin pour partir à l’heure, de la crise quasi quotidienne au moment de déjeuner/mettre les chaussures, les crises du soirs où tout le monde est fatigué et perd patience plus rapidement…

Je pense qu’il est nécessaire en tant que parent de savoir la direction que l’on veut prendre afin de guider son enfant vers les prochaines étapes de la routine MAIS surtout de laisser le temps à l’enfant d’ÊTRE, sans le presser sans arrêt vers l’étape suivante et DONC à nous parent, d’ANTICIPER un minimum pour alléger le futur présent.

Il n’y a pas de rythme parfait. C’est à chaque famille de déterminer ce qui leur convient.

Voici quelques idées d’actions à mettre en place afin d’alléger les journées et d’être plus présents à l’instant :

  • Démarrer la journée avec une maison rangée: le soir, même avec la fatigue, ranger la vaisselle, remettre un peu d’ordre dans le salon, vider le sèche-linge ou programmer une machine à laver pour le lendemain matin, préparer sur un plateau tout le nécessaire du déjeuner, etc
  • Chaque soir demander à son enfant de choisir sa tenue du lendemain, de préparer sa collation dans son sac à dos (ou l’aider si il n’est pas encore en âge de tout faire tout seul)
  • En présence des enfants et lors d’un moment en famille, LAISSER au maximum le cellulaire de côté ( si possible en mode avion), afin d’éviter les distractions, d’éviter de perdre le peu de temps de qualité que l’on peut avoir tous ensemble lorsque nous avons passé la journée à l’extérieur à courir partout. C’est alors le moment de se parler VRAIMENT, de s’écouter SINCÈREMENT, de se regarder avec le cœur.
  • Lâcher prise sur certaines choses comme: avoir le salon rangé durant le week-end ! Une maison avec des enfants, ca engendre forcement un peu plus de bazar, même quand on est minimalistes 😉
  • Prendre le temps de préparer et de savourer au moins un repas par jour en famille. C’est encore un temps de partage précieux, un temps d’écoute et d’échanges dont l’enfant a absolument besoin, surtout si il a passé la journée à l’école ou à la garderie. => Avec un réservoir affectif plein, l’enfant sera plus apte à coopérer, cela engendra moins de crises qui souvent signifient: « regarde-moi, écoute-moi, j’ai besoin de toi, fais moi un câlin ».
  • Instaurer un temps de loisir en famille au moins une fois par jour, même 5 minutes ! Prendre le temps de jouer tous ensemble créer des souvenirs pour toute la vie et un plein d’amour pour toute la famille. (jeu de société, marche, coloriage, blocs construction, histoire du soir, etc).
  • La mission numéro 1 des enfants est de JOUER librement. Il n’est peut-être pas nécessaire à 5/6 ans de courir à 3 activités différentes par semaine, en plus de l’école…. Les temps « off » où l’ennui prend le dessus permet à l’imagination de s’activer et à la créativité de s’étoffer.

S’engager à ralentir le rythme, cela signifie aussi de couper toutes les sorties non-indispensables afin de passer plus de temps ensemble à la maison, laisser le temps passer lentement, jouer dehors, profiter du moment. Parallèlement, cela veut dire aussi s’engager davantage dans les jeux avec eux, éviter la télé baby-sitter, retrouver notre âme d’enfant et s’assoire par terre, à leur hauteur, regarder la vie avec leurs yeux.

J’ai envie de partager ici une idée piochée dans la pédagogie de Steiner. Selon sa pédagogie, chaque jour correspond à une couleur, à une céréale, à un minéral, etc… Sans respecter à la lettre ce qu’il indique je trouve l’approche intéressante, je vais sûrement y ajouter des catégories et en retirer certaines qui ne nous parlent pas forcement…

  • J’aime l’idée d’une planète et d’un arbre par jour, pour explorer notre environnement, à extrapoler avec tout la diversité qu’il contient (animal, végétal, pays, continent, lettre, chiffre, élément, etc).
  • J’aime aussi l’idée d’une céréale par jour, cela va me guider un peu pour élaborer les menus de la semaine !

voici un exemple :

Est-ce difficile pour toi de ralentir le rythme quotidien?

Est-ce que tu planifies tout? ou bien as-tu tendance à improviser toute le temps?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s