Activités, Parentalité Bienveillante

Les écrans et les jeunes enfants

hal-gatewood-484652-unsplashDes articles sur ce sujet il y en a des millions sur internet …

  • On le sait qu’un enfant de moins de 6 ans devrait limiter son temps passé devant les écrans (en fait on devrait limiter notre temps d’écran toute la vie, mais ceci est une autre histoire). Et un enfant de moins de 3 ans ne devrait pas y être exposé DU TOUT.
  • Des études récentes ont montrées que notre cerveau peut se trouver modifier par une trop grande exposition aux écrans et cela pour les adultes comme pour les enfants.

Un peu de vécu maintenant, si cela peut t’aider à y voir plus clair dans la relation de tes enfants aux écrans.

On évolue dans un monde où les écrans sont partout: NOUS sommes sur nos écrans tellement souvent… Lorsque je marche dans la rue avec elle, que nous cherchons les oiseaux, regardons les arbres et que je vois toutes les personnes que nous croisons le nez baissé sur leurs téléphone, je me mets dans sa tête et me dit: euh c’est quoi ce monde ?!!!

Nous avons décidé pour notre fille qu’au lieu de l’empêcher totalement d’avoir accès à un écran (ce que j’étais persuadée de faire lorsque j’étais enceinte), nous allons limiter et adopter une autre approche de la technologie.

Chez nous notre télévision ne reçoit ni le câble, ni les chaines publiques parce que nous avons fait ce choix il y a plus de 6 ans et qu’on s’en porte à merveille. Nous choisissons nos programme sur internet. La tv n’est donc JAMAIS allumée en « bruit de fond ».

Nous autorisons notre fille depuis quelques mois à regarder maximum 20/30 minutes d’un dessin animé et on essaye de se limiter au matin.

* Si nous voulons regarder une émission  « d’adulte » en sa présence, (bien que nous évitions le plus souvent de le faire, cela arrive de temps en temps), nous choisissons par exemple une émission de voyage, de cuisine, quelque chose de calme. Depuis quelques semaines elle commence même à faire ses propres commentaires: « oh maman, regarde la grande montagne, oh! la belle maison, Oh il a l’air bon ce gâteau, etc ».  Elle n’a donc jamais été exposée à une séquence de film ou d’émission bruyante / violente, jamais un journal télévisé, ni même à de la publicité prolongée (sur youtube on peut rapidement les passer!). Bref. Rien de tout ce qui peut choquer ou perturber un enfant.  

En ce qui concerne ses émissions à elle, NOUS avons fait le choix du dessin animé qu’elle pourrait regarder en fonction de sa non-violence; nous avons veillé à ce que les couleurs ne soient pas trop criardes et qu’il ai un potentiel d’apprentissage (relations avec les parents/paires, vocabulaire, etc). Nous avons donc choisis Franklin la tortue qui est devenu son meilleur ami! Elle a commencé en français et nous sommes rapidement passés à l’anglais. Depuis quelques jours nous lui proposons également Dora uniquement en anglais et elle commence à retenir certains mots en anglais et espagnol (Dora est intéressant pour le vocabulaire qui est bien articulé et répété plusieurs fois par épisodes). Mis a part cela, elle peut également regarder des concerts de musique classique, intéressant pour apprendre les instruments, et parfois des reportages sur les animaux, nous sommes toujours proche d’elle lorsqu’elle regarde quelque chose puisqu’elle nous pose souvent 1000 questions par minutes sur ce qu’elle regarde.

Parfois, on n’a pas le choix, et la fameuse « télé-baby-sitter » fait son entrée (toujours sur les programmes sélectionnés). Exceptionnellement il y a quelques mois j’ai du recourir à cette méthode pour avoir le temps d’avancer sur ce que j’avais à faire et quelle leçon ! Grâce à cette expérience, j’ai pu constater sur ma fille, les effets nocifs d’une exposition prolongée à un écran. Comme hypnotisée, je voyais qu’elle avait du mal à détacher ses yeux de l’écran, elle clignait peu les paupières, j’étais obligée de l’appeler plusieurs fois pour qu’elle se reconnecte à la réalité. bref, assez effrayant. S’en suivait des crises de larmes et de colère quand l’écran s’éteignait. Pourquoi ? Entre autre, trop de stimulation, que le jeune cerveau de l’enfant n’est pas capable de gérer.

Voici les astuces que nous avons misent en place: 

  • Temps limité: avant d’allumer pour un dessin animé, nous la prévenons du nombre d’épisode qu’elle pourra regarder. Lorsque le dernier est sur le point d’achever, nous la prévenons: « Quand celui-ci est fini, on éteint ». De plus en plus souvent, elle éteint l’écran toute seule. Parfois cela la met en colère, nous lui expliquons alors que « nous ne pouvons pas la laisser regarder plus longtemps car c’est mauvais pour elle ».

 

  • Proposer une alternative audio: Lorsque c’est la crise parce qu’elle veut passer sa journée devant ses héros favoris, nous lui proposons alors d’ÉCOUTER quelques épisode. Nous coupons l’écran et laissons uniquement le son. Je trouve que cela développe ses capacités d’attention, bien plus qu’avec les images. En ayant uniquement le son, elle écoute attentivement les mots, le vocabulaire, elle est plus consciente de l’histoire et développe son imagination pour recréer les scènes dans sa tête. Les histoires audio lui plaisent de plus en plus. C’est une bonne option pour la voiture également 🙂

 

  • Explore en mode avion: parfois nous la laissons « jouer » avec nos téléphones en mode avion. Elle prend des photos (et je me retrouve avec 500 clichés du parquet sous tous les plans), elle dessine sur une application hors-ligne, elle utilise la calculatrice ou apprend à reconnaître les lettre. Mais cela reste exceptionnel comme par exemple lorsque nous avons épuisé toute les autres ressources à notre portée: tu sais le repas au resto, où tu as amené coloriages, bonhommes, pâte à modeler, et que rien ne fonctionne ? Ainsi elle ne consomme pas de l’information, mais apprend à utiliser l’appareil.

Il ne faut pas oublier que les écrans sont addictifs. Plus on en regarde plus on en veut. Alors vive les jeux en famille et le plus souvent possible dehors !

Et toi comment se passe la relation de tes enfants aux écrans ?

2018-12-20-mespetitscarnetsdemaman-écrans

Sources :

http://sante.lefigaro.fr/article/le-cerveau-des-enfants-serait-modifie-par-les-ecrans-peut-etre-et-alors-/

https://www.strategie.gouv.fr/debats/impacts-ecrans-cerveaux

 

Viens discuter avec moi sur Facebook et instagram 

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de “Les écrans et les jeunes enfants”

  1. Chez nous pendant la période scolaire sais mercredi et weekend tout comme la console . Et les vacances on essaie de sortir , de jouer a des jeux de société mais il arrive que ils soyent trop sur les écrans . malheureusement ses le monde d’aujourd’hui et leur futur. Apart essayez au maximum de réduire le temps on ne peut pas leur interdire. On ne vis plus a l’époque des cromagnon lol.deja dans les école des la primaires il utilise les ordinateurs au collèges se sont des tablettes. Enfin voilà pour chez nous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s