Bien-être, Parentalité Bienveillante

15 astuces pour aider la mise en place de l’allaitement maternel

mespetitscarnetsdemaman-allaitementpartirdubonpieds

1/ Se faire confiance. À moins d’une problématique très particulière, toutes les mamans qui accouchent ont une production de lait qui se met en place. C’est hormonal.

2/ L’allaitement c’est la loi de l’offre et de la demande. Plus le bébé tète, plus le corps produit du lait. Moins le bébé tète, moins il y a de lait. Les premiers jours, bébé devrait idéalement téter plus de 8 fois par 24h. Ainsi ne pas hésiter à réveiller un bébé qui dort trop et ne boit pas assez. Lorsque sa courbe de poids s’est stabilisée, on peut le laisser dormir selon ses besoins et peut-être tirer son lait entre 2 tétées pour continuer à stimuler la production.

3/ Si le bébé ne semble pas téter efficacement, c’est souvent une question de position. On pense souvent qu’allaiter est instinctif, mais c’est faux. C’est une histoire de transmission. L’enfant doit prendre le mamelon d’une certaine façon pour que la succion soit efficace. Demandez de l’aide ! C’est aussi très bien expliqué ici.

4/ Si c’est douloureux les premiers jours, cela ne devrait pas l’être ensuite. Si la douleur persiste, vérifier encore la position ou demandez de l’aide auprès d’une consultante en allaitement.

5/ L’allaitement, c’est-à-dire la production de lait, le rythme de la mère et de l’enfant, tout ceci est une adaptation longue qui peut mettre jusqu’à 6 semaines après l’accouchement à se mettre en place. Ensuite, c’est une affaire qui roule ! Et … qui peut se prolonger looonnngtemps (ici on en est à 30 mois d’allaitement!).

6/ Ne doutez jamais que votre lait est ce qu’il y a de meilleur pour votre enfant. C’est le plus adapté. Il changera même en fonction de ses besoins (maladie, croissance, etc). J’ai remarqué que le lait est plus épais lorsque l’enfant est en période de croissance ou enrhumée par exemple. Il lui apporte tout ce dont il a besoin. Surtout les premiers jours (colostrum).

7/ Un canal lactifère peut parfois se boucher (engorgement) et se transformer en mastite. C’est douloureux (vécu!). Dans ce cas, alterner compresses d’eau chaude et compresses d’eau froide sur le sein, et tirer son lait malgré la douleur ou faire téter le bébé sur le sein engorgé (on sert les dents ! Ça fait moins mal que d’accoucher sans péridurale (juré ! c’est du vécu aussi !!). Une consultation chez un médecin peut-être une bonne idée si cela persiste ou si cela revient à répétition. Les petits problèmes d’allaitement sont fréquents mais pas irrémédiables et cela n’empêche pas de continuer de nourrir son enfant. Quelques pistes de solutions ici.

8/ Faites-vous aider ! Le lien maman-bébé se créé durant les premiers mois de l’enfant. Les premiers jours qui suivent l’accouchement vous devriez seulement vous occuper de vous et de votre poupon. Apprendre à se connaitre, apprendre à repérer les mimiques qui veulent dire « J’ai faim », « J’ai mal au ventre », « J’ai besoin d’un câlin », rassurer son enfant et lui faire comprendre qu’on est là pour répondre à ses besoins, mettre en place l’allaitement, tout ceci demande du temps et de la patience. Laissez donc votre ménage ! C’est le moment de vous faire servir !

9/ En allaitant tout ce que maman ingère passe dans le lait. On y va mollo sur l’alcool et les excitants comme le café. On enrichit ses repas de bonnes vitamines issues dans la mesure du possible de produits biologiques.

10/ J’ai observé autour de moi que le RGO est plus souvent constaté chez les enfants qui ingère des produits laitiers issus de lait de vache. Et comme tout passe dans le lait, si maman mange du yogourt, bébé aussi. Si on constate un potentiel inconfort chez l’enfant après les tétées, maman peut essayer de faire une pause des PLV pour 1 semaine voir s’il y a amélioration. (Attention, on ne laisse pas souffrir un enfant inutilement, en cas de doute, consulter son pédiatre)

11/ Le cododo facilite grandement l’allaitement. Expérience vécue: même si on se fait réveiller toutes les 2 heures, au moins on reste allongé et c’est quand même plus reposant que de vadrouiller dans la maison entre les chambres en pleine nuit.  Si cela t’intéresse, le cododo a de nombreux autres avantages. J’en parle ici.

12/ Lors des premiers jours, il arrive que les seins soient très (très très) tendus, c’est moyennement agréable… Lorsque l’on met bébé au sein, ne pas hésiter à presser sur le sein en même temps pour faciliter l’écoulement du lait.

13/ Une feuille de choux sur les seins soulage un engorgement. Oui oui c’est vrai.

14/ Le fenugrec et le chardon béni augmente la production lactée. Testé et approuvé. J’en buvait au moins 3 tasses par jour… Il parait que même ma peau sentait le fenugrec #parfummamanallaite

15/ N’hésite pas à demander conseil: à d’autres mamans, à des sage-femme, à des organismes spécialisés. Ne pas rester seule face à ses difficultés est essentiel pour une nouvelle maman !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s